Les nouvelles lunes

11 morceaux

  • 01

    Le voyage

  • 02

    Grande est la vie

    Paroles

    Grande est la vie

    Ouvrir la porte très grand, laisser entrer le vent
    Glisser dans les courants que la vie nous tend
    Aimer, aimer autant que la force de ce vent
    Qui nous écoute, nous entend
    Nous entraîne toujours vers plus grand...

    Grande est la vie, est l'amour
    En dedans, tout autour
    Maintenant et toujours

    Brillent nos enfants, cadeaux dans le firmament
    Échos de nos coeurs battant tous ensemble, grandissant
    Vivre pleinement la chaleur du présent
    Magiquement, nos enfants sont les plus grands...

    Grande est la vie, est l'amour
    En dedans, tout autour
    Maintenant, c'est toujours

    Regarder fièrement nos accomplissements
    Humainement, dans la paix, harmoniquement
    Apprendre constamment, enjoliver chaque instant
    De douceurs, de pétillements, choisir d'aller vers l'avant...

    Vers la vie, vers l'amour
    En dedans, tout autour
    Maintenant et toujours



    Mara Tremblay : Guitare acoustique, voix
    Danièle Hamel : Harpe
    Olivier Langevin : Guitare électrique, guitare slide, guitare acoustique
    Normand Guilbault : Contrebasse
    Francis Gaulin : Timbales, vibraphone
    François Lalonde : Batterie

  • 03

    Tu es là

    Paroles

    Tu es là

    Dans les chants et dans les voix
    Dans les chats et le chocolat
    Je te vois, tu es là...

    Dans les saveurs et les honneurs
    Dans les chapeaux et mes photos
    Je te vois, tu es là...

    Et c'est pourquoi les avions
    Les palmiers et les saisons
    Me touchent aussi
    C'est mon amie qui me sourit

    Dans les Tee Deum et les symphonies
    Dans les passions et mes folies
    Tu es là, je te vois...

    Dans les peines et dans les joies
    Dans les heures qui passent dans mes pas
    Tu es là, je te vois...

    Dans les guitares et les violons
    Dans les écrits et mes chansons
    Tu es là, je te vois...




    Mara Tremblay : Guitare acoustique, basse électrique, choeurs, voix
    Olivier Langevin : Guitare électrique, basse électrique, guitare slide
    Maxime St-Pierre : Trompette
    François Lalonde : Batterie, percussions

  • 04

    Les démons

    Paroles

    Les démons

    Les démons entrent dans ta tête
    Ils prennent ton âme et tranchent ton coeur
    Leurs couteaux te font si mal
    Toute cette douleur, je veux l'apaiser
    Te donner mon coeur, te donner mon âme

    Toutes mes forces de grande guerrière
    Sont à tes côtés, qu'on les combatte
    Ces démons, qu'ils te laissent tranquille
    Qu'ils disparaissent de ton coeur si pur, de ton âme si grande

    Viens dans mes bras, mon tendre amour
    Pour qu'avec l'amour on les éloigne
    Ces démons qui grugent ton âme
    Qui tranchent ton coeur ne t'habitent plus
    Viens, bel enfant, qu'on s'aime fort
    Je suis toujours là...



    Mara Tremblay : Guitare acoustique, violon, voix
    Olivier Langevin : Guitare électrique, guitare acoustique, guitare slide, programmation, voix, piano
    Yves Desrosiers : Basse glissante, violon turc, guitare lap steel
    Francis Gaulin : Timbales
    François Lalonde : Percussions

  • 05

    Douce lueur

    Paroles

    Douce lueur

    Dans les profondeurs, sous les douleurs
    Dans les abîmes de l'homme s'illumine toujours le coeur
    En plongeant au fond des sources d'émotions
    Sous la pureté s'incline l'humaine noirceur que mène la peur

    Dans l'ombre d'un chêne, je rêve
    Que sans l'ombre d'un doute il règne,
    Dans les humains, sous tant de froideur, une douce lueur

    Pris du mal en dedans, tous ces gens méchants
    Dont la beauté n'existe plus vraiment
    Au lieu de se détruire à mort, on pourrait croire très fort
    En la volonté de vivre d'amour et de bien, de partage et de liens

    Pour tous ces enfants qu'on porte en dedans,
    Que la vérité se lève, que les masques se jettent, pour qu'on voie vraiment
    Scintillantes splendeurs, vers les grandeurs de l'âme divine
    La paix est possible de l'intérieur





    Mara Tremblay : Guitare acoustique, voix, percussions
    Olivier Langevin : Guitare électrique
    Anabel Langevin : Voix
    François Lafontaine : B3
    Yves Desrosiers : Dronebasse accoustique, pédale d'accordéon, violon turc
    Florent Vollant : Percussions
    François Lalonde : Percussions

  • 06

    L'eau de tes larmes

    Paroles

    L'eau de tes larmes

    Dans l'eau de tes larmes
    Tu nages et cherches le rivage
    Flotte l'ivresse de ta peine
    Comme un radeau qui te ramène

    Au creux de ton île
    Loin des montagnes tranquilles

    Armée des cornes de l'abondance
    De pureté de ton coeur immense
    Et le souffle de la plaine
    Dans ton dos repousse la peine

    Loin de ton île
    Vers les montagnes solides

    Dans le creux de tes mains
    Dort un géant pour guider ton chemin
    Réveille-le, prends-en bien soin
    Tu goûteras les fruits de ton jardin

    Qui poussent sur ton île
    Sur la montagne fertile


    Mara Tremblay : Basse électrique, guitare électrique, violon, voix
    Olivier Langevin : Guitare électrique, guitare slide
    Yves Desrosiers : Guitare acoustique, guitare électrique
    François Lafontaine : Piano, B3
    François Lalonde : Batterie, percussions

  • 07

    La tranquilité

    Paroles

    La tranquilité

    Le ciel orangé, les enfants qui dorment et l'amour de tes accords
    Ma tête est tranquille, la rivière douce se transporte dans mon corps
    Et je sens en moi la force de la vie, cet amour infini et la tranquillité

    Le ciel en rosé, les enfants qui chantent le jour dans son réveil
    Mon coeur est rempli, les arbres me parlent de l'histoire de leurs parents
    Et circule en moi le cycle de la vie, cet amour infini, et la tranquillité

    Souffle sur ma peau, une douce brise me caresse tendrement
    Et je m'abandonne et j'offre mon âme à l'ivresse de l'instant
    Je remercie la vie qui m'a conduite vers toi pour vivre ces instants
    Et merci la terre, merci l'univers qui m'a conduite vers toi et la tranquillité



    Mara Tremblay : Piano, violon, voix

  • 08

    Poussières

    Paroles

    Poussières

    Le temps fuit, le temps passe
    Nous laissant dans l'espace
    D'un moment qui se place
    Entre demain et hier

    Laisser mourir et renaître
    Pour faire passer de l'ombre à la lumière
    Je t'en prie laissons retomber la poussière

    Je t'en prie, je t'en parle
    Qu'on se dit, on s'emballe
    Et l'appel d'une escale
    De nos sentiments amers

    Ce qui s'éteint s'allume
    Des passions qui s'enfument
    Leurs feux brûlent et consument
    Les douceurs et les colères


    Et l'on prie et l'on chante
    Lumineuse tangente
    Floraison abondante qui renaît de nos poussières



    Mara Tremblay : Basse acoustique, violon, mandoline, voix
    Olivier Langevin : Guitare électrique
    Yves Desrosiers : Guitare acoustique
    François Lafontaine : B3
    Maxime St-Pierre : Trompette
    François Lalonde : Batterie

  • 09

    Les vieux sentiers

    Paroles

    Les vieux sentiers

    Les vieux sentiers

    Même les vieux sentiers des arbres
    sont méconnus des âmes clairvoyantes des hommes du monde

    Les tendres vieux sentiers des âmes
    se sentent mordus par les hommes affables animés de richesses

    Les pauvres vieux sentiers en flammes
    sentent leurs blessures corporelles quitter toute ivresse de l'être

    Que pourront les vieux sentiers des hommes
    laissés sans vie, sans une trace d'amour, héritage de cris

    Peut-être nos vieux corps endormis
    auront laissé quelques gouttes de bonheur sur vos larmes rebelles

    Et ce bon vieux sentier des arbres
    verra fleurir en son centre la paix pour les âmes des hommes




    Mara Tremblay : Guitare acoustique, voix
    Danièle Hamel : Harpe
    Yves Desrosiers : Basse glissante
    Le grand choeur de Montréal : Chorale

  • 10

    Mélancolie

    Paroles

    Mélancolie

    Mélancolie, à l'aube de tes nuits
    je requestionne ma vie, s'enfarge ma raison
    Mélancolie, je m'étends dans ton lit
    et me morfonds d'ennui en pleurant sans raison
    Et je sombre, sombre...

    Mélancolie, la douceur de ton nid
    m'enlace et me trahit dans tes grands puits sans fond
    Mélancolie, je te prends sur mon dos
    et je lève les yeux pour voir un peu plus haut
    Et je vogue...

    Mélancolie, tu t'éclipses sans bruit
    et je te souris d'être libre en ton nom
    Mélancolie, mon esprit sans cloisons
    t'envoie sa folie d'un jeune papillon qui vole
    Et je vole...



    Mara Tremblay : Basse acoustique, mandoline, voix
    Yves Desrosiers : guitare acoustique, guitare slide
    Olivier Langevin : Guitare électrique
    François Lafontaine : Piano
    Luzio Artobelli : Accordéon
    François Lalonde : Batterie, percussions

  • 11

    Les premières lunes

    Paroles

    Les premières lunes

    Je n'y vois plus, je ne respire plus
    Notre amour s'est perdu
    Dans les vents d'un ouragan

    Et le froid gèle mes os, mes bras
    Se referment sur moi
    Me gardant si loin de toi
    Où est notre amour des premières lunes?

    C'est une éclipse, je crois
    Qu'il réapparaîtra plus brillant
    Bien plus grand

    Dans le noir, j'aperçois la lumière
    D'un chemin grand ouvert
    Le sourire de tes yeux clairs
    Mène à notre amour des nouvelles lunes

    Quand le jour nous accueille à son tour
    Je sais que je t'aimerai toujours
    De plus en plus fort chaque jour
    Brillera notre amour dans les clairs de la lune



    Mara Tremblay : Guitare acoustique, basse électrique, percussions, violon, voix
    Olivier Langevin : Guitare électrique, piano
    François Lalonde : Percussions